Photographier les animaux de compagnie : un métier au poil !

Passionnée d’animaux depuis toujours, il était évident pour moi de proposer une prestation de photos animalières à mes clients. C’est donc avec plaisir que je reçois régulièrement des modèles poilus tels que les canidés, les félins ou les rongeurs et je ne ferme pas les portes du studio aux poissons, aux reptiles ni aux oiseaux. Photographier les animaux de compagnie est une mission spécifique dans le métier de photographe, cela ne s’improvise pas ! Dans cet article, je vous dévoile ma façon de travailler lors des séances photos avec nos compagnons à 4 pattes, en particulier avec les chiens et les chats.

fillette blonde souriante qui enlace un chat tigré

Photographier les animaux de compagnie implique d’avoir des connaissances et de la bienveillance

Rencontre avec l’animal

Lorsqu’un client me contacte pour réserver mes services de photographe d’animaux de compagnie, je prends le temps de poser des questions au sujet de mon futur modèle. Il est important pour moi d’apprendre à le connaître avant même de le rencontrer. Comment s’appelle-t ’il ? Quel est son tempérament ? Répond-il aux ordres simples (assis, couché, pas bouger) ? Se concentre-il facilement ? Etc. Avec ces informations, j’anticipe l’accueil de la mascotte.

Le jour J, je laisse mon invité venir vers moi. Sans le brusquer, nous faisons connaissance. Je le laisse découvrir le studio, renifler là où il a envie et se repérer dans l’espace. J’observe avec attention le maître : j’apprends les mots et les expressions qu’il utilise avec son copain poilu et je mime la posture qu’il tient face à lui. Si mon client est d’accord, j’offre une friandise pour tisser un premier lien : l’animal prend confiance doucement.

Respecter ses besoins

Selon moi, chaque être vivant a des besoins spécifiques qu’il faut respecter pour son bien-être. Photographier des animaux de compagnie ne veut pas dire faire des clichés standards et identiques pour tous. Au contraire, je cherche à m’adapter au caractère de chacun. C’est pour cela que je propose systématiquement une séance photo en studio ou en extérieur. Le maître connaissant parfaitement son ami fidèle, il saura me dire ce qui est le plus approprié. Dans mon studio photo à Bièvres, tout est prévu pour le confort des quadrupèdes : un bol d’eau, de l’espace et des pièces sécurisées. Si les besoins de l’animal sont plutôt axés sur la dépense physique, il existe des vastes lieux verdoyants pour faire une séance photo animalière en Essonne et dans les Yvelines.

Une boule de poils se fatigue autant qu’un Homme. Je n’hésite pas à proposer des pauses durant les prises de vue. Cela permet à tout le monde de se reposer et de retrouver calme et concentration. Ma priorité est de garantir la sérénité et la bonne humeur tout au long de la séance.

 

Prendre en photo un animal domestique nécessite la participation du maître

Prises de vue entre compères

Dans un premier temps, je photographie le quadrupède avec son humain. La proximité des deux permet à l’animal d’être rassuré et contenu. Il se familiarise en douceur avec les bruits de l’appareil photo et les lumières du flash. Je recommande à tous les propriétaires de bêtes apprivoisées d’apporter le jouet favori de leur chien ou de leur chat. Cet objet stimulant a toute son importance durant la séance.

Ces premiers portraits permettent de voir ce qu’il est possible de faire avec le toutou bien dressé ou le chaton bonne patte. J’analyse la relation entre les deux complices : je veille à capturer les plus beaux regards échangés entre le maître et son compagnon.

Portraits de l’animal

Dans un second temps, je demande à mon client de rester à proximité de son partenaire à fourrure mais hors champ, afin que je réalise des clichés. Si le chien comprend des ordres simples tels que « assis » ou « couché », je pourrai alors simplement faire des petits bruits pour attirer son attention et capter son regard face à l’objectif. Pour un chat, souvent plus calme, je compte sur le maître pour agiter son jouet préféré et animer la flamme du chasseur dans ses yeux. Parler à son petit protégé permet de l’apaiser. J’encourage toujours la communication verbale.

Bon à savoir : photographier les animaux de compagnie demande une vigilance constante. Je suis attentive aux signaux qui indiquent si l’animal prend peur ou s’impatiente. Si c’est le cas, je n’insiste pas pour faire d’autres clichés. Je ne prends aucun risque qui pourrait faire basculer un sage quadrupède dans un comportement agressif.

chien border collie noir et blanc qui saute pour attraper une balle rouge

Immortaliser la relation animal – humain : un art qui mêle techniques et émotions

Jouer sur la lumière et le mouvement

Les bêtes à poils sont souvent de vraies piles électriques. Je dois être rapide pour déclencher mon appareil au bon moment. Même si l’animal est immobile, il peut détourner la tête en une fraction de seconde. Pour pouvoir me concentrer au maximum sur cet aspect technique qu’est la gestion du mouvement, j’anticipe tous mes réglages. Au début de la séance photo d’un animal domestique, j’installe mes éclairages, j’ajuste mes diffuseurs de lumière et je choisi mon meilleur objectif.

À partir de là, tout est possible. En collaboration avec mon client, je photographie son trésor en pauses fixes, mais nous testons aussi les pauses actives. Je peux capturer un matou qui se dresse sur ses pattes arrière ou un chiot qui saute pour attraper la balle.

Comprendre le lien d’attachement puissant

Photographier les animaux de compagnie c’est surtout capturer l’intensité des émotions que seul le maître et l’animal partagent. Un lien indescriptible les unit et leur mode de communication est parfois imperceptible. Mon rôle consiste donc à cerner tout l’amour qui relie ces deux êtres pour l’immortaliser en images.

Je sais à quel point un humain peut s’attacher à son compagnon. Il prend une place centrale dans la famille et c’est pour cela que je tiens tant à capturer cette relation fusionnelle. Moi-même propriétaire d’un Sacré de Birmanie et d’un Golden Retriever, je leur voue une affection sans limites. C’est aussi pour cette raison que j’ai toujours aimé faire des séances photos d’animaux domestiques.

 

 

chat gris foncé aux yeux jaunes assis devant un fond noir

Que vous soyez dresseur de perroquet, dompteur de lapin ou éducateur canin, je serai ravie de photographier vos animaux de compagnie dans mon studio photo à Bièvres. Si vous préférez voir votre bête adorée batifoler dans le Jardin du Château de Versailles ou sur les bords de l’Yvette, j’emporterai mon attirail de chasseuse d’images pour vous offrir des souvenirs inestimables. Envie de faire plaisir à un passionné d’animaux ? Offrez-lui une carte cadeau pour venir faire des portraits avec son ami à 4 pattes !

Véronique, votre photographe

Partager cet article

3 réflexions au sujet de “Photographier les animaux de compagnie : un métier au poil !”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: © Veronique Oudot Photographe