Photographe professionnelle en Essonne : quand la passion devient un métier

Le 19 août est une date spéciale pour moi car c’est la Journée Mondiale de la Photographie : ma plus grande passion ! Faire de la photo était un hobby dans ma jeunesse, puis j’en ai fait mon activité principale, celle qui me permet de vivre aujourd’hui. Dans cet article, je vous livre mon histoire d’amour avec cet art visuel. Découvrez comment et pourquoi je suis devenue photographe professionnelle en Essonne. Entre souvenirs d’enfance et séances photos à Bièvres, je vous embarque dans mon univers photographique, là où je travaille le portrait avec exaltation.

portrait noir et blanc d'une jeune fille avec un chignon et une tenue de gymnaste

 

Photographe professionnelle en Essonne : un chemin tracé depuis l’enfance

Du petit Konica jaune au Canon EOS R5

Tous les photographes se souviennent de leur premier appareil photo. Rencontre fortuite ou intérêt sincère, l’envie de faire des photos a toujours une origine marquante. Pour ma part, c’était à Noël lorsque je n’étais encore qu’une enfant. Mes grands-parents m’avaient offert un petit Konica jaune dans lequel il fallait insérer des pellicules pour ensuite les faire développer. Vacances, fêtes, repas de famille : je l’emportais partout… Jusqu’au jour où quelqu’un me l’a volé ! Le virus s’était enraciné en moi et j’ai eu du mal à digérer cette perte brutale !

Qu’à cela ne tienne, en grandissant j’ai pu m’offrir de nouveaux appareils, en suivant l’évolution de la technologie. Instantanés, argentiques, numériques, hybrides, j’ai tout essayé. Je réalisais des clichés dans le but d’approfondir des techniques complexes. J’ai participé à des stages et des formations photo en Île de France. Je façonnais mes apprentissages sur mon temps libre et je les mettais en pratique à la moindre occasion.

Il s’en est passé du temps depuis le petit Konica jaune… Aujourd’hui, je capture mes images avec un Canon EOS R5 ! Je suis extrêmement reconnaissante envers mes grands-parents : ce sont eux qui ont semé une petite graine d’artiste en moi. Néanmoins, le parcours pour devenir une véritable photographe professionnelle dans l’Essonne n’allait pas être de tout repos…

mozaïque de photos professionnelles familles couples grossesse portrait

 

De la passion à la reconversion

Durant ma jeune vie d’adulte, faire de la photographie reste un loisir. J’y passe des heures entières, j’expérimente, j’innove et surtout : je prends plaisir à capturer de belles images. À cette époque, je travaille dans les services RH de grands groupes français et internationaux. Mais j’écoute de plus en plus la petite voix intérieure qui me murmure : « lâche ton boulot et vis enfin de ta passion ! »

Et puis un jour, je me lance, la peur au ventre : ce nouveau statut d’artisan en création d’auto-entreprise bouscule ma stabilité. Mais quel bonheur ! Je peux enfin passer mes journées à faire ce que j’aime le plus : immortaliser des scènes de vie.

Je commence par proposer des prestations de photos de bébés en crèche. C’est une expérience incroyable qui m’apprend beaucoup sur l’art de tisser du lien avec mes modèles. Mais je reste frustrée de ne pas pouvoir recevoir mes clients dans un environnement propice au portrait façon studio.

En 2019, les choses sérieuses commencent alors : j’ouvre mon studio photo à Bièvres, dans le 91. Dans cet appartement réservé aux prises de vue, je peux enfin accueillir du monde et offrir une expérience photographique hors du commun. Pourtant, trouver le lieu idéal n’a pas été une mince affaire. J’ai recherché longtemps l’emplacement et le local parfait pour travailler ardemment. Lorsque j’ai trouvé « Mon Aparté » : ce fut le coup de cœur immédiat !

L’envie d’aller plus loin

En parallèle des crèches et du studio, je continue chaque jour à me former. Je suis une perfectionniste. Je cherche à m’améliorer sans cesse et c’est pourquoi je prends le temps d’échanger avec mes modèles sur leur expérience à mes côtés et sur le rendu de leurs clichés. Je prends conscience de l’importance d’être à l’écoute des clients.

Ayant le statut de photographe professionnelle en Essonne, je peux désormais participer à des concours photo dans ma région, dans toute la France, voire à l’international. Je travaille dur pour produire des images à la hauteur des attentes des jurys. Mon attrait dévorant pour la photo me donne une puissante énergie et je me révèle très créative ! Mais comme tout passionné qui se respecte, j’ai tendance à ne pas voir le temps qui passe et je me plonge dans le travail corps et âme, souvent 7 jours sur 7.

bébé roux allongé sur le ventre sur une couverture en fausse fourrure sur un fond bleu

Portraitiste à Bièvres : variété des missions et mobilité géographique

Le travail en studio photo

Lorsque j’ai inauguré mon studio, j’ai fait beaucoup de communication sur mes prestations. Bièvres étant située à deux pas du 78, je pouvais facilement toucher les habitants de l’Essonne, des Yvelines et des Hauts de Seine. Mon but était de développer une clientèle fidèle et variée. Aujourd’hui, je me présente par exemple en tant que :

  • photographe de famille à Versailles : pour les clients adeptes des tirages haut de gamme ;
  • photographe corporate à Massy : pour les nombreux entrepreneurs du secteur ;
  • photographe d’entreprise à Saclay : pour les grands groupes implantés sur le plateau ayant besoin de photos de produits ;
  • photographe de grossesse et de naissance à Igny : pour les jeunes parents fraîchement arrivés sur cette commune familiale et proche de mon studio.

Faire des photos en studio est captivant. Centré sur les échanges et la relation, le cœur de mon métier, c’est l’humain ! Peu de gens sont à l’aise face à l’objectif, au milieu d’un décor et de multiples éclairages ! Mon rôle consiste à créer un lien de confiance, que ce soit pour faire une photo de nouveau-né d’à peine quelques jours ou le portrait d’un chef d’entreprise désireux de gagner en visibilité. Il en est de même lorsque je dois photographier des animaux de compagnie. Tout est une question de communication.

studio photo avec canapé table balsse sol gris et éclairages de photographe

Les prestations en Île de France

En tant que photographe professionnelle dans l’Essonne, je ne reste pas cachée à Bièvres dans mon studio photo. Pour les entreprises ayant des projets de communication visuelle, je me déplace à travers le 91 pour des prestations photo corporate :

  • reportage photo en entreprise ;
  • reportage photo évènementiel ;
  • photographie culinaire professionnelle ;
  • packshot ;
  • trombinoscope ;

Étant particulièrement bien située en région parisienne, je peux également intervenir dans des sociétés basées à Paris, dans les Yvelines, dans les Hauts de Seine et dans le Val de Marne. J’étudie chaque demande et je trouve une solution adaptée à chacun. Cette mobilité est très stimulante. Être photographe d’entreprise, c’est l’occasion de pouvoir faire des rencontres enrichissantes qui alimentent mon travail au quotidien.

 

 

portraitcorporate d'un jeune homme blond avec des lunettes en costume cravate

Le chemin que j’ai suivi pour devenir photographe professionnelle en Essonne est loin d’être classique. C’est certainement pour cela que j’ai acquis de solides compétences dans l’art du portrait. Chaque jour, je me donne les moyens pour pouvoir continuer à vivre de ma passion le plus longtemps possible ! Et vous, faire de la photo pro vous tente ? Avez-vous entamé une formation ? Mais êtes-vous au moins déjà venu dans un studio photo pour vous faire tirer le portrait ? Si l’envie est là, je vous propose de consulter les articles de mon blog afin d’en savoir plus sur ma façon de travailler. Je serai ensuite ravie de vous accueillir pour votre séance photo à Bièvres.

Véronique, votre photographe

 

Partager cet article

3 réflexions au sujet de “Photographe professionnelle en Essonne : quand la passion devient un métier”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: © Veronique Oudot Photographe